Visite de la Nef

Tarif : Gratuit

Public : Tout public

Intérêt : Pour tous ceux qui veulent voir la demeure du poète Robert Edward Hart et découvrir son œuvre.

Horaires : En semaine de 8h à 16h, le samedi de 9h à 12h, le musée est fermé le mardi, le dimanche et les jours fériés.

Temps de la visite : Entre 30 minutes et une heure

Informations complémentaires : Les photos sont interdites à l’intérieur, mais autorisées à l’extérieur (l’essentiel dans ce cas).

Le site

Au cœur de Souillac, le long de la côte vous allez découvrir la dernière demeure du poète Robert Edward Hart. La Nef est une maison qui a été érigée dans les années 1930, après que la première demeure du poète ait été écrasée par un cyclone.

C’est ce lieu qui a été choisi par le poète pour vivre sa retraite, on ressent facilement l’attraction, le pouvoir apaisant qui s’en dégage.

Le personnage

Ce célèbre poète Mauricien est né à Port Louis le 17 août 1891 et a vécu jusqu’au 6 novembre 1954.

Si vous souhaitez en découvrir plus sur son œuvre vous pouvez visiter ces liens :

http://www.canalacademie.com/ida1596-Le-prince-des-poetes-de-l-Ile-Maurice-Robert-Edward-Hart.html (une rencontre portrait)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Edward_Hart (pour la liste des publications)

Le poème de bienvenue

Le poème de bienvenue

La maison

Maison atypique, construite à partir de Corail, la bâtisse à elle seule vaut largement le détour. Ce qui surprend c’est la simplicité du lieu, pourtant déjà célèbre à l’époque de la construction de cette maison, on aurait pu imaginer beaucoup plus de faste, mais au contraire, tout y est simple.

J’ai particulièrement aimé l’agencement du bureau du poète qui fait face à la mer, la recherche de l’inspiration, la contemplation de l’infini.

Cette terrasse qui donne accès à une petite anse, l’ambiance générale qui se dégage du lieu, il suffit de fermer les yeux pour se retrouver des décennies en arrière.

La dernière demeure de Robert Edward Hart

La dernière demeure de Robert Edward Hart

Les œuvres du musée

Entièrement dédié au poète, le musée regorge de souvenirs et de biens lui appartenant. A l’image de  la maison, tout y est simple, le mobilier, la décoration. Je félicite grandement les personnes en charge de la collection, car tout est très bien conservé.

Ce sera l’occasion pour chacun de renouer avec l’œuvre de Robert Edward Hart.

L’accès à la plage

Un portail vous empêchant de vous rendre sur la plage, vous pouvez tout de même contourner les sécurités en ressortant de l’enceinte du musée, juste sur votre gauche vous pourrez accéder à un chemin et descendre sur cette petite plage.

A mon sens, cela caractérise cette ambiance propre au sud de l’île Maurice, une mer agitée, houleuse, un fin crachin par moment, des roches noires, de l’écume. L’inspiration peut venir facilement devant la contemplation de ce spectacle.

Vous noterez d’ailleurs que la maison voisine semble délaisser, j’avoue que si le propriétaire m’en faisait dont, je ne me ferais pas prier pour venir passer des week-ends ressourçant là-bas !

Depuis la terrasse et le bureau du poète

Depuis la terrasse et le bureau du poète

En conclusion

Cette visite n’a rien d’incontournable, mais si vous êtes du côté de Souillac, ce serait vraiment dommage de manquer ce lieu où il semble que le temps n’a pas fait son œuvre depuis les dernières décennies.

L'ambiance particulière du Sud de l'île.

L’ambiance particulière du Sud de l’île.

A proximité

En étant au cœur de Souillac, vous pouvez parfaitement visiter la Roche qui pleure, la plage de Gris Gris, le jardin de Telfair et même faire un tour du côté de Rochester Falls, ce sera une journée bien remplie, vous aurez de belles photos et des souvenirs sympathique de cette face de l’île Maurice, loin des cartes postales mais tout aussi attirante.

2 thoughts on “Visite de la Nef

  1. Bonjour,

    Il me semblait avoir compris que la construction d’origine avait été détruite dans les années 2000 et reconstruite. Est-ce vrai?

    Bonne soirée
    Monique de Luca

    • Bonjour Monique,

      Je vous remercie pour votre commentaire et la précision que vous apportez à mon article.
      Vous avez parfaitement raison la Nef qui avait plus ou moins été à l’abandon pendant de nombreuses années, était devenue un véritable danger pour ceux qui souhaitaient s’y aventurer.

      Le gouvernement Mauricien a donc décidé de détruire le bâtiment pour le reconstruire à l’identique avec les mêmes matériaux. Ce travail fastidieux a duré 2 ans et coûté environ Rs6 000 000, mais j’imagine que depuis la réouverture du lieu au public en août 2003 cet investissement a largement été amorti.

      Quelle chance pour nous en tout cas que ce poète internationalement reconnu ait fait l’objet des attentions du gouvernement Mauricien, tous les lieux historiques et ayant une âme particulière n’ont pas cette chance.

      Très bonne journée à vous
      Romaric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>